© Strasbourg-Tramway

Accueil

Le 5 avril 1877, est fondée la « Strassburger Pferdereisenbahngeselshafft » traduisible par la « Compagnie Strasbourgeoise de Chemin de Fer Hippomobile ». La construction des deux premières lignes, Kléber-Pont du Rhin et Kléber-Hoenheim, est donnée à une société suisse, la S.L.M. (« Shweizerische Lokomotiv und Maschinenfabrik ») de Winterthur, elle fournit également les premières locomotives à vapeur. Quant à elles, les voitures sont commandées à la Société Industrielle de Neuhausen (près de Schaffhouse, Suisse).


Le chantier débute Route du Rhin, le 26 mars 1878, et les locomotives peuvent être essayées dès le 1er juillet entre la station « Faubourg de Pierre » et la Rue de la Mésange. L’ouverture complète de la ligne est effectuée le 20 juillet, la voie est alors à l’écartement normal de 1,435 m. A l’intérieur du périmètre urbain, l’exploitation à la vapeur est interdite par les autorités,  donc les circulations se font par la traction hippomobile, et dès la sortie des fortifications, on passe à la vapeur, c’est-à-dire au-delà de :

-  la Place d’Austerlitz

-  la Porte de Pierre.

Le tramway hippomobile et à vapeur.

Le 12 mai 1880, c’est la réception de la ligne de Koenigshoffen, tracée de la Place Kléber à Koenigshoffen, longue de 4 km. La portion en ville s’effectue en 13 minutes, et de la prise de la vapeur à son terminus, le trajet s’effectue également en 13 minutes, ce qui met ce faubourg à 26 minutes du centre de Strasbourg. Le tarif appliqué est de 30 pfennigs pour l’ensemble du parcours. Cette ligne sera prolongée en 1885, jusqu'à Wolfisheim.


Le 28 octobre 1882 débutent les travaux pour la ligne dit de la Robertsau. Le 16 février de l’année suivante, c’est la réception officielle, mais elle ne sera achevée que le 12 mars en allant jusqu'à la station « Robertsau-Église ». Comme pour les autres lignes, le parcours en ville se fait à cheval et au-delà du Pont Royal, la traction se fait à la vapeur.


En 1885, le tramway dessert la Gare Centrale (Strasbourg est relié à Paris par le rail en 1852 et à Kehl en 1861).


Les quartiers du Neuhof et du Neudorf sont desservis à partir du 21 novembre 1885. Le 21 avril 1886, la ligne de Strasbourg à Graffenstaden est inaugurée.

Quelques chiffres sur la fréquentation :

Année

Nb de voyageurs

Kilométrage

1879

1 869 596

9,950 km

1886

3 340 854

34,590 km

1894

4 197 774

34,590 km

A la fin du siècle, la voie sera mise à voie métrique (1 m d’écartement).

Grand bouleversement pour le réseau, le 14 décembre 1894, la compagnie signe avec l’ « Allegemeine Elektrizitäts Gesellshaft » (A.E.G.) de Berlin, un accord portant sur l’électrification des lignes suivantes :

-  Place de la Gare-Place d’Austerlitz

-  Porte de Pierre-Kléber-Orangerie.


Ainsi que sur la fourniture de 14 motrices.


Définition exacte des deux lignes :

      - 1ère ligne : Gare Centrale-Rue Kuhn-Faubourg de Saverne-Quai Kléber-Pont de Paris-Rue du Noyer-Rue de la Haute Montée-Rue de la Mésange-Place           Broglie-Rue Royale (Avenue de la Marseillaise de nos jours)-Quai Dietrich-Place Brandt-allée de la Robertsau-Boulevard de l’Orangerie, soit 3,900 km.

      - 2ème Ligne : Place de Pierre-Faubourg de Pierre-Rue de la Nuée Bleue-Rue de la Mésange-Place Kléber-Grandes Arcades-Place Gutenberg-Rue du Vieux           Marché aux Poissons-Pont et Place du Corbeau-Rue et Place d’Austerlitz, soit 1,650 km, excepté le passage commun aux deux lignes Rue de la Mésange.


En même temps une liaison de 200 m avec le dépôt situé Rue des Bonnes Gens sera construit par la Rue du Chevreuil.


Caractéristiques des premières motrices :

- 20 places assises

-12 places debout

- 12 à 15 km/h

- moteur de 25 ch.

- tension d’alimentation : 500 V.

La réception des premières motrices s’effectue le 12 mai 1895.


Le début des essais se fait le 6 juillet sur la portion électrifiée : Gare-Pont Royal.

L’inauguration officielle a lieu le 13 juillet 1892 à 10 h. A noter que la montée ou la descente se fera à droite et à l’arrêt aux stations.

Le 11 mai 1897, A.E.G., actionnaire principal de la compagnie, signe un second accord pour :

- la mise à voie métrique de l’ensemble du réseau

- l’électrification de la totalité du réseau

- la construction de nouvelles lignes :

N° 1

Rue Royal-Quai des Pêcheurs

N° 2

Place du Corbeau-Gare Centrale, par le Finkwiller et le Faubourg   National

N° 3

Gare Centrale-Place de Pierre

N° 4

Place Broglie-Porte de Schiltigheim

N° 5

Place de Pierre-Avenue des Vosges-Place Brandt

N° 6

Place Brandt-Porte de Kehl

- la fourniture de 86 motrices

- la fourniture de 20 remorques.


Tableau récapitulatif à la veille de l’électrification :



Hippomobile


Vapeur


Electricité


Total

Km de voie

0,900

16,53

4

21,430

Nb de lignes

1

5

3

9

Nb de chevaux

4

/

/

4

Locomotives

/

27

14

41

Nb de voitures

1

103

14

117

Personnes transportées

70 600

2 590 000

2 114 000

4 774 600

L'électrification du réseau.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Page Suivante